0

éOCom

La communication qui Interpelle !

Référencement naturel et le référencement payant ?

Le référencement naturel appelé SEO et le référencement payant appelé SEA se ressemblent beaucoup, mais néanmoins ce type de référencement et bien dissociables.

Le référencement naturel porte sur un travail en matière de qualité des contenus et dépend des lois imposées par les moteurs de recherche (Google…) alors que le référencement payant est plus une action de type publicitaire. Dans tous les cas tout deux permettent d’améliorer le positionnement d’un site au sein d’un moteur de recherche.

Le référencement naturel (SEO)

Le référencement naturel consiste à faire apparaitre votre site internet dans un moteur de recherche grâce à des mots clés stratégiques en rapport avec votre domaine d’activité pour être visible par les internautes.

Pour classer son site dans les premiers résultats de recherches, il faut trouver les bons mots clés. Mais surtout cela demande du travail pour un résultat sur le long terme. L’avantage du référencement naturel c’est qu’il y a aucun coût, il est totalement gratuit.

Le référencement payant (SEA)

Le référencement payant consiste à acheter des mots clés sur un ou plusieurs moteurs de recherches et lorsqu’un internaute réalise une recherche comportant les mots clés acheter par l’annonceur le site apparait dans les premiers résultats. L’annonceur ne paie pas l’affichage de son annonce mais le clic de l’internaute sur le lien.

Il existe plusieurs modes de tarifications :

  • Le CPC (« Coût par Clic »), le plus utilisé. L’annonceur paie au nombre de clic.
  • Le CPM (« Coût par Mille impressions »), l’annonceur paie un certain nombre d’affichage de ses annonces graphiques sur le réseau Display (ensemble de sites, applications, vidéos dans lesquels on peut diffuser les annonces).
  • Le CPA (« Coût par Acquisition »), montant dépensé par conversion (indicateur clé des actions de marketing).

Le référencement naturel a pour avantage sur du long terme de vous différencier de vos concurrents direct grâce à des techniques stratégiques pour vous positionner au premier rang sur les moteurs de recherches, quant au référencement payant il apportera rapidement de la visibilité.

Refonte site internet, pourquoi et quand l’envisager ?

Internet est en perpétuelle évolution que l’on parle graphiquement ou techniquement, un site internet vieillit et peut ne plus répondre aux besoins ou attentes de vos clients.

La refonte d’un site internet consiste à modifier les fonctionnalités et l’apparence visuelle de votre site en prenant en compte les nouvelles évolutions du web.

En fonction de votre projet, de vos attentes, de vos objectifs et de l’état de votre site la refonte peut être plus ou moins lourde.

On distingue deux refontes :

  • La refonte visuelle : elle se caractérise par la modification du design quelques modifications du contenu, de l’arborescence et de l’ajout de fonctionnalités.
  • La refonte visuelle et structurelle : C’est modifier le design du site et de sa structure avec de profonds changements au niveau de l’arborescence. Une refonte structurelle inclut souvent un changement de CMS (système de gestion de contenu).

Les étapes d’une refonte sont presque les mêmes que pour une création de site internet.

1. Définir un objectif 

  • Moderniser son site
  • Toucher une nouvelle cible.
  • Augmenter le nombre de personnes qui prenne contact sur le site.

2. Identifier les pages à créer 

Un site internet professionnel doit avoir assez de pages pour intriguer et convaincre le consommateur. Il doit répondre aux questions que se posent le client tout en laissant de bonnes raisons de vous contacter. Les pages de votre site doivent être liées les unes aux autres pour favoriser la navigation.

3. Les contenus 

Votre site doit être compréhensible pour les moteurs de recherche sinon vous risquez de ne pas être bien référencé, il faut donc choisir les bons mots-clés.

Mais avant tout vos contenus doivent s’adresser à vos lecteurs, il faut bien réfléchir à une arborescence claire pour faciliter la navigation. Les clients doivent trouver une information facilement et rapidement, il faut proposer un contenu pertinent, accessible et attractif.

4. Le design

Il est important de définir une charte graphique : les couleurs, les typographies, le logo. Ils doivent être utilisés sur l’ensemble du site et cohérent sur toutes les pages. Il faut laisser respirer les textes, les espaces sont indispensables. La qualité des photos est primordiale, sélectionnez des images qui correspondent à ce que vous voulez transmettre.

Votre site doit véhiculer VOTRE image de marque.

Ce qu’il faut retenir :

  • Définir ses objectifs en amont.
  • Identifier les pages à créer.
  • Bien rédiger son contenu pour qu’il soit pertinent, accessible et attractif.
  • Créer un design moderne qui véhicule l’image de la marque.

Une refonte de site mal organisée où mal faite pourrait apporter plus de mal que de bien.

Pour plus d’informations n’hésitez pas à nous contacter au 05.49.13.54.79 ou via notre page contact 

 

Une agence de communication à 360°, quésako ?

Une agence de communication permet de développer votre marque, votre identité visuelle et améliorer votre réputation/e-réputation. Elle aide et accompagne les entreprises à promouvoir son image, ses créations et ses produits ou services par des outils de communication : site internet, réseaux sociaux, cartes de visites, flyers, logo, écran dynamique…etc

Le principe d’une agence de communication à 360° est de posséder tous les services capables de répondre à une stratégie de communication globale. Cette façon, de travailler mobilise tous les pôles de métier : graphistes, développeurs, commerciaux etc..

Ce que l’on appel « à 360° » c’est une stratégie qui combine plusieurs médias pour toucher au mieux les consommateurs. C’est en effet pouvoir les toucher sur les différents types de canaux (médias) à différents moments de la journée.

Les différents axes d’une communication à 360° sont :

  • Le print, les supports papier : flyers, carte de visites, affiches, brochures, plaquettes, dépliants…
  • Les médias digitaux : site web, e-mailing, applications Internet et mobile….
  • Les médias sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, Pinterest, YouTube, Google +…
  • La presse
  • La télévision
  • Le cinéma
  • L’affichage

Grâce à la communication 360°, aucun support n’est exclu. Évidemment le choix des supports doit découler d’une stratégie pour atteindre les objectifs, il ne s’agit pas d’être présent sur tous les supports par tous les moyens. La créativité et l’impact du message sont aussi importants. Ainsi réel et virtuel, s’associent pour répondre aux attentes des consommateurs.

La communication à 360° demande une certaine réactivité, la crédibilité, la notoriété ainsi que la réputation sont des enjeux importants dans la mise en place de cette stratégie.

Vous avez des idées de projets, de réalisation ? n’hésitez pas à nous contacter via notre page contact 

Comment bien choisir son nom de domaine ?

Un nom de domaine c’est un peu comme un logo ou le nom de votre entreprise cela vous engage pour longtemps. Le nom de domaine détermine l’identité de votre marque sur le web. Il faut prendre en compte plusieurs critères pour bien faire son choix : il doit être cohérent avec le positionnement de la marque. Il ne faut pas négliger son rôle en termes de référencement naturel ainsi il doit être simple à retenir.

Pour commencer, choisissez un nom de domaine unique, n’utilisez pas un nom de domaine déjà existant pour lui rajouter un S ou un trait d’union, vous serez mal identifié sur le web et vous allez vous créer un concurrent. Utiliser plutôt un nom de domaine original pour être mieux reconnu des internautes.

Un nom de domaine doit être facile à mémoriser et à retrouver à partir des moteurs de recherche. Il doit être simple à prononcer, à épeler. Évitez les jeux de mots ou les chiffres. Concernant les traits d’union, les moteurs de recherche distinguent les mots-clés, ils n’ont donc aucun impact sur la lecture, vous n’êtes donc pas obligés d’en mettre. Une fois que vous avez sélectionné vos idées qui pour vous sont les plus pertinentes, vous pouvez tester l’impact de votre choix auprès de vos proches en utilisant des outils comme google forms pour créer des enquêtes ou des sondages.

Une fois le nom de domaine choisi assurez-vous que votre nom n’est pas une marque déposée, c’est obligatoire si vous voulez éviter d’être pris dans des litiges. Ils existent différents sites qui permettent de le vérifier, vous pouvez les trouver facilement sur le web.

De base vous allez devoir choisir une extension entre .com et .fr. Même si l’extension .com est le domaine le plus enregistré à 75%. Les extensions de domaines nationaux (.fr pour la France) ont tendance à être mieux référencé sur le territoire national. L’extension dépend de la nature de votre activité si vous êtes une association utilisée du .org ce sera plus pertinent. Il est aussi possible de faire appel à une extension thématique, il en existe des milliers exemples : . basket si vous êtes un club de basket. Dans tous les cas, nous vous conseillons d’acheter au moins deux extensions dont l’extension .com qui est quasiment obligatoire en ce qui concerne la deuxième, elle peut être une extension géographique ou sectorielle.

Une fois le nom de domaine et l’extension trouvé, il faut choisir un registre afin de réserver votre nom de domaine ( ne pas confondre avec un hébergeur.).Un registre est une société qui se charge de gérer la réservation, l’enregistrement et les dépôts d’un nom de domaine. Un hébergeur est une société qui contre rémunération stocke les données de votre site sur des serveurs. L’hébergeur s’occupe de votre site dans sa globalité, tandis que le registre s’occupe de la gestion de votre nom de domaine. Un hébergeur peut néanmoins vous proposer un service de réservation de nom de domaine.